mardi 14 mars 2017

Pas besoin


Je vois une place vide à la table.
Celle de qui ? Et de qui d’autre ? Ça ne trompe personne.
Le bateau attend. Pas besoin d’avirons,
ni de vent. J’ai laissé la clé
au même endroit. Tu sais où.
Souviens-toi de moi et de tout ce que nous avons fait ensemble.
A présent, serre-moi fort. Comme ça. Embrasse-moi
Fort sur la bouche. C’est ça. A présent,
lâche-moi, ma toute chérie. Lâche-moi.
Nous ne nous rencontrerons plus dans cette vie,
donne-moi donc un baiser d’adieu. Là, embrasse-moi encore.
Encore une fois. Voilà. Cela suffit.
Maintenant, ma toute chérie, il faut me lâcher.
Il est temps de se mettre en route.


Raymond Carver, Poésie, Œuvres complètes 9, Ed. de l'Olivier,
trad. Jacqueline Huet, Jean-Pierre Carasso et Emmanuel Moses

Aucun commentaire:

Publier un commentaire