mercredi 29 mars 2017

Dans la nuit

Robert Herman via Flash of God


J'aime embrasser
les mains, et j'aime
distribuer des noms,
les portes,
— toutes grandes — sur la nuit sombre !

La tête entre les mains,
écouter un pas lourd
quelque part diminuer,
et le vent balancer
la forêt
en sommeil, sans sommeil.

Ah, nuit !
Quelque part des sources courent,
je glisse vers le sommeil.
Je dors presque.
Quelque part dans la nuit
Un homme se noie.

Marina Tsvetaeva, Insomnie et autres poèmes,
éd. de Zéno Bianu, Poésie/Gallimard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire