samedi 3 septembre 2016

Immortel ivrogne

Charles Bukowski, qui n'était pas très bon en calcul mental, affirmait : « 75% de ce que j'écris est bon, 40% est excellent, 10% sublime et 25% de la merde. » C'est du moins ce qu'on l'entend déclarer sur des images semble-t-il inédites datant de 1981. Silvia Bizio, journaliste italienne, était passée boire un coup chez le vieux dégueulasse, du côté de San Pedro. Cette soirée alcoolisée de plus de 30 ans, montée en un documentaire, est présentée ces jours-ci à la Mostra de Venise. Hank avait l'air en pleine forme.




Immortel ivrogne

Li Po, je pense à toi en
vidant ces bouteilles de
vin.

tu savais comment passer tes journées et tes nuits
immortel ivrogne,
que ferais-tu d'une machine à écrire
électrique
en rentrant après avoir pris le
Hollywood Freeway ?

que penserais-tu en regardant la 
télé par câble ?

que dirais-tu des stocks d'armes
atomiques ?
du Mouvement de la Libération des
Femmes ?

des terroristes ?

regarderais-tu les matchs du
lundi ?

Li Po, nos asiles de fous et nos prisons 
débordent
et les ciels ne sont presque jamais plus
bleus
et la terre et les fleuves
dégagent les relents de nos
existences.

et la dernière : on a commencé à détecter où Dieu
se cache et on va
Le forcer à se montrer pour Lui
demander : 
POURQUOI ?

eh bien, Li Po, le vin est toujours
bon, et en dépit de tout, on a 
encore le 
temps 
de
s'asseoir
et de 
réfléchir.

Je voudrais que tu sois 
là.

tu sais,
mon chat vient d'entrer
et là
dans cette pièce soûle
dans cette nuit soûle

deux 
grands yeux jaunes
me
regardent

pendant que je verse
un verre plein
de ce beau vin rouge

à ta
santé.

 Le Ragoût du septuagénaire, trad. Michel Lederer




1 commentaire:

  1. "Immortel ivrogne",en quelques mots,tout est dit.
    Je ne suis pas encore septuagénaire mais je commence à sentir le ragoût. Faut que je pense à rajouter un verre de blanc...Santé!

    RépondreSupprimer